Résolution 2.0 : J’arrête Facebook !

Bonnes résolutions avant l’été: “J’arrête les crasses, j’arrête l’alcool, j’arrête la cigarette!” Tout le monde a déjà entendu ça quelque part. Que ce soit venant de sa bouche ou dans la bouche d’amis. Mais avez-vous déjà entendu quelqu’un oser dire l’impensable, l’imprononçable, l’incroyable… J’ARRETE FACEBOOK!   Ca fait un peu trop avant-garde pour vous ? En réalité, pas vraiment…

Plusieurs raisons sont mises en avant par ceux qui ont arrêté ou sont contre l’utilisation de cette plateforme sociale : « Facebook est une entreprise non éthique qui demande à ses utilisateurs d’accepter de donner gratuitement leurs données privées pour un usage commercial », « Ça nuit aux relations professionnelles entre patrons et employés », « C’est du voyeurisme », et cetera …

Dans notre dernier article sur les Wow et Facebook addicts nous vous mettions en lien un site donnant des conseils pour arrêter sa dépendance à Facebook. How to Quit Facebook ? Selon ce blog, il existe 7 étapes à suivre (à vous d’y accorder du crédit ou non) pour stopper progressivement sa dépendance Facebookienne :

Admettre d’avoir une certaine dépendance pour la plateforme;
Définir ses buts et son intérêt originel pour Facebook;
Faire un « programme Facebook » et le suivre (Combien de temps et quelle fréquence de visite);
Penser aux autres choses que vous auriez pu réaliser à la place. Par exemple, si vous passez 8 heures/semaine sur le site imaginez une autre activité que vous auriez pu faire avec ce temps-là !
Bloquez votre temps sur Facebook par le biais des options disponibles sur votre navigateur Internet afin de bloquer un site web;
6° Quitter Facebook. Soit, désactiver votre compte, soit supprimer définitivement votre profil;
7° Trouvez des alternatives. Par exemple, pour vos emails.

L’existence de pareils sites prouvent que Facebook est un phénomène de société qui a pris énormément d’ampleur aujourd’hui et a suscité de nombreuses réactions depuis sa création en 2004.

Facebook est définitivement utile pour l’échange rapide d’information. Il a apporté de grands changements en termes d’efficacité communicationelle dans le partage entre utilisateurs mais en même temps, ceux-là mêmes sont mis au rang de participateurs du relais de l’information (un avantage considérable pour l’entreprise).

Pour garder un avis critique, il faut se poser la question de la puissance que possède Facebook actuellement, en termes de possession des données personnelles et de puissance commerciale (publicité sur le site). N’oublions pas qu’avec son entrée en bourse prévue récemment, cette entreprise va pouvoir poursuivre son développement et encore augmenter son profit et son pouvoir. Il s’agit donc bien d’une entreprise commerciale qui gouverne nos vies aujourd’hui ! Une de plus, avec des buts capitalistes – ou alors œuvre-t-elle pour l’idéal d’un monde sans portes où la communication est facile et possède une place prépondérante?

Alors, si vous aussi chers amis, vous pensez que Facebook est l’invention du siècle? Ou, si vous pensez supprimer votre profil dans un futur proche… Commentez cet article 😉

Voici une vidéo assez frappante sur ce que serait le monde sans Facebook !

Publicités